Blog

Gérer les incidences imprévues des besoins supplémentaires de logements temporaires au cours de la pandémie du COVID-19

Published: jeudi, 28 mai 2020
John O'Connell

Étant donné que la pandémie du COVID-19 a interrompu les délocalisations dans le monde entier, certaines entreprises ont été obligées de continuer à offrir à leurs employés des logements temporaires. Les raisons qui sous-tendent le besoin supplémentaire de logements temporaires diffèrent, mais les incidences sont généralement les mêmes pour les organisations qui sont chargées de gérer les défis qui en découlent. Nous examinons ci-dessous quelques-unes des causes du besoin supplémentaire actuel de logements temporaires au cours de la pandémie du COVID-19 et nous présentons quelques suggestions afin de gérer les incidences imprévues qui en résultent.  

Raisons qui sous-tendent le besoin supplémentaire de logements temporaires 

Les raisons pour lesquelles les employés ont été obligés de continuer à vivre dans des logements temporaires sont nombreuses. Nous explorons ci-dessous quelques scénarios courants :

  1. Délocalisations interrompues – De nombreux employés étaient en pleine délocalisation lorsque la pandémie a commencé, les laissant dans une situation incertaine. Certains employés n’ont jamais quitté leur lieu d’origine, mais leurs biens ménagers, envoyés avant eux, sont désormais inaccessibles dans des conteneurs de stockage – dans de nombreux cas, dans des ports lointains inaccessibles. D’autres employés se sont retrouvés dans des lieux provisoires, sans pouvoir retourner sur leur lieu d’origine ni se rendre sur leur lieu de destination. D’autres employés encore ont terminé leur délocalisation mais ont été priés d’évacuer les « zones chaudes » et de retourner à leur lieu d’origine où aucun logement ne les attendait.
  2. Quarantaine imposée – Qu’ils retournent à leur lieu d’origine ou qu’ils continuent à se rendre à leur lieu de travail à la réouverture de certaines zones, beaucoup d’employés ont subi une période de quarantaine imposée de deux semaines ou plus avant de retourner ou de regagner leur domicile à long terme/fixe.
  3. Problèmes de logement – Les personnes, qui possèdent une maison, ont constaté que le COVID-19 a eu une incidence sur les marchés du logement partout dans le monde.Ainsi, certains employés ont été confrontés à des retards dans la vente de leur maison, tandis que d’autres ont rencontré des obstacles ou des barrages concernant leur fermeture dans les lieux de destination. Lorsque les employés ou les membres de leur famille – ou les vendeurs de maisons et les membres de leur famille – sont diagnostiqués infectées du virus, ils sont physiquement incapables de quitter leur maison actuelle et/ou de s’installer dans une nouvelle maison.Les personnes, qui prévoient de louer dans le nouveau lieu, ont également été touchées par diverses circonstances, telles que les restrictions gouvernementales concernant la fourniture en personne de l’aide à la location et/ou les tendances à l’assistance virtuelle dans l’intérêt de la santé et de la sécurité.Qui plus est, dans certains pays, les services de déménagement ont tout simplement été interrompus.
  4. Expédition et incidences portuaires Les ports et autres centres d’expédition ont subi des fermetures temporaires et/ou des pénuries de personnel dans le monde entier, laissant les conteneurs de biens ménagers en attente prolongée, leurs propriétaires étant incapables de les récupérer. Les frais de stockage et de manutention peuvent augmenter dans ces situations.
  5. Problèmes d’immigration – Dans certains cas, les employés ont été bloqués pendant la période où leur visa et/ou leur permis de travail devait expirer. Dans d’autres cas, les prolongations de visa et de permis ont été retardées car les municipalités, qui gèrent ces permis, sont en sous-effectif ou fermées pendant cette période.

Malgré les préoccupations initiales des clients portant sur la pénurie de logements temporaires, SIRVA n’a pas connu de pénurie de stocks. Néanmoins, les scénarios ci-dessus ont posé un certain nombre de défis aux entreprises. Il s’agit notamment d’augmentations inattendues des coûts de logement temporaire, de responsabilités administratives accrues et de préoccupations en matière de sécurité. SIRVA a identifié quatre étapes possibles que les entreprises devraient envisager afin de relever ces défis. 

  1. Examiner, prioriser, planifier et prévoir Étant donné que les réponses régionales apportées à la pandémie du COVID-19 continuent de changer – et cela continuera ainsi pendant une période de temps indéterminée – il est important de rester informé de tous les facteurs qui auront une incidence sur la délocalisation des employés d’une entreprise lors de la remobilisation ; cela comprend les tendances géographique concernant l’immigration, la manière dont les prestataires de services de destination fourniront leurs services, les changements dans le marché immobilier, etc.Les parties prenantes doivent aussi définir clairement les objectifs de l’entreprise en matière de remobilisation.Cela leur permettra d’examiner tout plan de déménagement des employés hors de leur logement temporaire et d’évaluer ces plans par rapport aux objectifs de l’organisation afin de garantir un échéancier optimal.Par exemple, si les parties prenantes de l’entreprise déterminent qu’il y a un besoin urgent de déplacer 20 personnes au cours du prochain trimestre vers plusieurs lieux de destination, mais que 11 autres employés peuvent être déplacés plus tard, cela laissera donc plus de temps pour la recherche et la priorisation des déménagements les plus urgents.

    Il y aura une « nouvelle norme » en matière de mobilité à mesure que les prestataires et les partenaires reprendront leur charge de travail – et les conditions, les limites et les exigences varieront considérablement d’une destination à l’autre. Étant donné que les étapes de la mobilité sont interdépendantes, les parties prenantes tireront profit d’une collaboration étroite avec leurs partenaires de mobilité car les partenaires peuvent les aider à anticiper et à s’adapter à l’évolution des conditions. Les partenaires de mobilité expérimentés sont en relation directe avec les fournisseurs et les spécialistes dans le pays. Ensemble, ils peuvent contribuer à offrir une expérience de remobilisation plus agréable et aider les entreprises à réduire les coûts liés à l’incertitude, aux étapes manquées, aux corrections de parcours et aux inefficacités.

  2. Utilisez les logements d’entreprise ou les propriétés autogérées de votre partenaire de mobilité – Certains fournisseurs de mobilité possèdent et/ou gèrent des installations qui offrent aux entreprises des options de logement temporaire économique. Chez SIRVA, par exemple, en plus d’offrir des logements de haute qualité à des prix compétitifs, nos professionnels du logement d’entreprise et notre réseau de partenaires de premier plan dans chaque région demeurent toujours informés de l’éventail des logements disponibles – et des statuts des populations assignées à nos clients. Cela nous permet de trouver des solutions créatives aux besoins de logement, même dans les circonstances les plus difficiles. Une collaboration étroite avec les partenaires de mobilité peut aider les entreprises à trouver des solutions plus abordables afin de répondre à leurs besoins de logement temporaire.
  3. Assurer des méthodes de désinfection appropriées – Pour la sécurité et le bien-être des employés, les décideurs de l’entreprise doivent toujours examiner les propriétés minutieusement. Ils doivent notamment comprendre les étapes que les entreprises de gestion utilisent pour le nettoyage et la désinfection entre les locataires/invités.Là encore, le partenaire de mobilité peut et doit jouer un rôle important en communiquant les principales exigences de conformité au logement et en aidant à évaluer leur conformité.
  4. Envisager de compenser les coûts de logement temporaire en modifiant d’autres éléments du programme – Les coûts liés aux besoins supplémentaires de logements temporaires ont pris de nombreux employeurs par surprise au cours de la pandémie. Bien que le besoin concernant les arrangements supplémentaires en matière de logements soit souvent devenu indispensable, il est important de se rappeler que d’autres modifications peuvent être apportées au programme de délocalisation d’une entreprise afin de compenser ces coûts auparavant imprévus. Nous encourageons les parties prenantes des entreprises à contacter leurs partenaires de mobilité afin d’obtenir des conseils et des suggestions.

Alors que les entreprises répondent aux besoins sans précédent de leurs employés en matière de logements au cours de la pandémie du COVID-19, les partenaires de mobilité peuvent être une source fiable de soutien et de solutions innovantes, tant en ce qui concerne la recherche de logements temporaires que la gestion de la transition vers des logements plus permanents.

Pour plus d’informations sur la manière dont SIRVA peut vous aider à trouver un logement temporaire et les défis qui y sont associés, contactez-nous à l’adresse suivante concierge@sirva.com.  

Étant donné que la pandémie du COVID-19 a interrompu les délocalisations dans le monde entier, les entreprises sont confrontées à des défis inattendus qui résultent du besoin de logements temporaires pour les employés.