Blog

Technologie et délocalisation: À quoi s’attendre en 2019

Published: mardi, 28 janvier 2020
Matt Dickerson
La consumérisation de la technologie dans les entreprises est en train de transformer le secteur de la mobilité.  Les entreprises de relocalisation comme SIRVA ont réagi en déployant des systèmes de nouvelle génération qui offrent un niveau de service à la clientèle et des analyses de mobilité en temps réel d’un niveau encore inégalé dans le secteur, et ont dû relever des défis pour offrir le même type de technologie conviviale et axée sur les applications que ceux que connaissent depuis longtemps les consommateurs. Notre objectif, et celui de chaque entreprise, devrait être de faire en sorte que leurs employés’ vivent la même expérience technologique durant leur journée de 9h00 à 17 h00 que de 17 h00 à 21h00

Les meilleures stratégies technologiques vont au-delà de la satisfaction des clients, de la réduction des coûts ou du chiffre d’affaires pour répondre aux exigences complexes de conformité réglementaire, telles que celles posées par le Règlement général sur la protection des données (General Data Protection Regulation, RGPD). Aujourd’hui, les entreprises doivent traduire et intégrer en profondeur les exigences du RGPD et d’autres règlements de ce type dans leurs systèmes technologiques, faute de quoi elles risquent de payer des pénalités financières importantes.

Principaux problèmes technologiques en 2019


Un certain nombre de tendances technologiques auront une incidence sur le secteur de la relocalisation au cours l’année à venir, des questions que les gestionnaires de la mobilité et les leaders de la technologie de l’information des ressources humaines (Human Resource Information Technology, HRIT) devraient surveiller lorsqu’ils chercheront à utiliser des stratégies de technologie de l’information qui les aideront à rendre les processus de relocalisation conformes, rentables et agréables pour les clients.

Besoin continu de conformité au RGPD


L’un des plus grands enjeux de 2018 ne disparaîtra pas et continuera d’exiger l’attention des entreprises de relocalisation et de leurs clients. Le RGPD est entré en vigueur en mai dernier et exige que les entreprises qui font des affaires dans l’Union européenne mettent à niveau de manière significative leurs normes de protection des données et de la vie privée afin de satisfaire aux nouvelles exigences légales.
 
SIRVA s’était bien préparée à l’arrivée de cette nouvelle loi sur la protection des données, ayant déjà pris bon nombre des mesures prescrites pour le traitement, le stockage et la protection des informations personnelles sensibles. Ces étapes comprenaient la garantie de la certification ISO et des normes d’audit SOC 2 pour la sécurité des données et la confidentialité, et la nomination ultérieure d’un responsable en matière de confidentialité des données. Notre environnement informatique est entièrement équipé pour répondre aux exigences des clients’ au sujet de la confidentialité des données en vertu du RGPD. L’enjeu est considérablement important, car les amendes pour non-conformité au RGPD peuvent représenter jusqu’à 4% du chiffre d’affaires global total d’une entreprise.
 
Le RGPD continue d’être un sujet d’actualité dans le monde entier, car elle touche un plus grand nombre de pays offrant des biens et des services aux particuliers dans l’Union européenne. J’étais récemment à Singapour pour animer une table ronde avec des clients et une grande partie de la discussion a porté sur les lois relatives à la protection des données personnelles dans ce pays ainsi qu’en Malaisie, qui envisage maintenant d’adopter un cadre similaire à celui du GDPR.
 

Les interfaces conversationnelles s’appliquent à présent à la gestion de la délocalisation


Les clients de la mobilité et leurs expatriés peuvent désormais utiliser les équivalents de Siri et Alexa pour poser leurs questions les plus urgentes et recevoir des réponses instantanées. La technologie du traitement par le langage est arrivée dans l’industrie de la relocalisation, ce qui signifie que les clients ne seront plus confrontés à certains des retards ou des défis inhérents à l’utilisation d’interfaces Web, du courrier électronique ou d’autres approches traditionnelles pour obtenir des réponses rapides et précises à leurs questions. 

SIRVA met à l’essai une interface conversationnelle qui permettra éventuellement aux managers de la mobilité de poser des questions sur des sujets tels que les frais de relocalisationen temps réel, le statut des déménagements des cessionnaires, l’accès à certains fichiers ou documents et bien plus encore. La plateforme Connect Mobility de SIRVA, l’une des plus complètes du secteur, est également accessible par l’entremise d’un assistant vocal et de moyens de communication plus traditionnels.
 

Accélérer l’utilisation de la technologie du libre-service mobile


Les clients de la mobilité continueront à déployer des outils mobiles en libre-service à un rythme élevé afin de faciliter l’accès 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux informations clés et aux mises à jour du statut des expatriés et des managers de la mobilité. Selon l’Enquête sur les systèmes de RH de Sierra-Cedar 2018-2019, 78% des personnes interrogées utilisent actuellement une forme quelconque d’application libre-service destiné aux employés, un nombre qui devrait passer à 87% d’ici la fin de l’année 2019.

SIRVA prévoit de lancer bientôt son propre produit libre-service de nouvelle génération appelé iMOVE. L’application est dotée d’une technologie de pointe et d’une expérience utilisateur moderne qui s’adresse à la population encore peu considérée des personnes bénéficiaires d’une allocation de relocation. iMOVE possède une interface intuitive au contenu riche qui permettra aux expatriés de comparer les maisons et les écoles, de réserver des services de relocalisationou de gérer leurs dépenses directement depuis leurs appareils mobiles. 

En 2019, nous continuerons de répondre aux besoins de nos clients en leur fournissant des outils de haute technologie comme iMOVE et Connect Mobility, là où ces options sont les plus judicieuses pour améliorer l’efficacité transactionnelle ou agrémenter nos clients. Nous considérons que la technologie doit toujours permettre d’améliorer le service à la clientèle mais n’est en aucun cas vouée éà le remplacer. En fournissant à nos clients et à leurs employés la technologie au moment où ils le souhaitent avec les conseils judicieux d’un consultant, nous suivons une recette gagnante qui permet à tous les intervenants de relever au mieux les défis et les possibilités de relocalisation qui se présenteront à l’avenir.